Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 juillet 2009 2 14 /07 /juillet /2009 08:25
Voilà un "truc" bu dans un quatre étoiles crétois...dont la clientèle est composée à 60% de russes. Pas de lien de cause à effet sans doute mais ce Spumente me semble déjà suspect rien qu'avec son nom "Château d'Or"...C'est boucle d'or version pierres de taille, ce sont les paillettes surtout d'une étiquette au douteux marketing tout droit sorti de l'imagination sirupeuse d'une jeune femme aux cheveux d'or et à l'imagination invertébrée.

Bref, le breuvage a une couleur clair et en bouche, c'est l'horreur totale: impossible à boire. En effet on remarque un léger goût de poire, bien écoeurant avec une bulle grossière !

Le summum c'est que le lendemain, ce Spumente est servi...au petit-déjeuner avec un saumon rose fluo...Mais le pire c'est que des clients se servent des coupes de ce breuvage à rabord...Je ne juge pas mais quand même, des choses me dépassent !

C'est déjà beaucoup de littérature (sic) pour une bouteille aussi infâme.

Repost 0
Published by Philton - dans Restaurants etc.
commenter cet article
5 juillet 2009 7 05 /07 /juillet /2009 07:19
Ce Sylvaner offre un fruité sur la poire en bouche et un nez plutôt discret. Il est sphérique et plombe rapidement le palais par son côté étonnament sucreux alors qu'on attend d'un Sylvaner de base qu'il soit sec et nerveux.  Je suis donc un peu étonné mais à ce prix, on ne va pas faire le difficile (payé 2,50€). Sur le col on peut lire: 28.03.2009. Date de mise en bouteille ?

Ps: pas de photo, tout le monde connaît la sensuelle Anne B qui déguste son verre de blanc :)
Repost 0
5 juillet 2009 7 05 /07 /juillet /2009 07:08
Rosso di Montalcino DOC – 2005 – La Palazetta – Flavo Fanti

Etiquette : Presque sobre, un peu roccoco mais tellement italienne.

 Robe : rubis

Nez : alcooleux, boisé, vanille, typé cabernet sauvignon mais c'est du Sangiovese?

Bouche : Sans aération: l’attaque est ample, des notes de cacao, de torréfaction voire de truffe laissent la place à des fruits rouges avec de chaleur et une pointe acide si typique du terroir. Mais cette acidité  laisseaussi à penser que ce vin est fait pour être encore garder quelques années. Le bois est (déjà) bien intégré, sans doute pas d’élevage en fût neuf.



Regoûtée le soir, avec tomates, jambon de parme et mozza: quel régal :! Le reliquat de la bouteille ne fera pas long feu et ma compagne en raffole !

L’acidité s’est atténuée (oxygénation ou en raison des tomates ?) au profit des fruits rouges comme la cerise griotte. Il s’est ouvert et le milieu de bouche possède une vraie complexité. Un vin intéressant qui mérite encore une garde plus ou moins conséquente (2 à 10 ans) en fonction du résultat qu'on attend. Le prix de 15,50€ est justifié.

 On peut trouver ce vin italien de belle tenue sur vin-malin.fr
Repost 0
4 juillet 2009 6 04 /07 /juillet /2009 20:41
Je n'ai pas aimé ce crémant Ch. WANTZ (Dambach la Ville de mémoire) sélection  Carte noire: si la bulle est fine, le vin est acide et manque de corps. Parfait pour un kir, en somme !
Repost 0
4 juillet 2009 6 04 /07 /juillet /2009 08:31
Toujours en Italie, je goûte ce Rue 1996: une plante médicinale amère mais en l'occurence le sucre semble avoir été ajouté. Cela se goûte très bien. Tout comme cette grappa où l'on a ajouté de la rhubarbe, de l'aspérule et les autres plantes mentionnées sur l'étiquette.

Repost 0
3 juillet 2009 5 03 /07 /juillet /2009 22:16
J'ai trouvé l'adage suivant sur un blog canadien que je ne connaissais pas et que j'ai trouvé amusant, je vous le fait donc partager :

"Si tu choisis l'incinération, sache que ce sera ta dernière cuite; tandis qu'enterré, tu auras toujours une chance d'avoir un petit vers dans le nez"
Repost 0
3 juillet 2009 5 03 /07 /juillet /2009 22:14
Ce Sanransot m'avait épaté dans un millésime 1999 fort réussi. Ce 2001 est ouvert sans ambages: aucune aération ni autre précaution. Est-ce la raison de cette déception ? Le vin semble carrément fermé. S'il était à attendre, eh bien ! C'est trop tard :) En plus c'était la dernière. POur la photo de la bouteille voir l'article précédent.
Repost 0
3 juillet 2009 5 03 /07 /juillet /2009 22:03
Pierre qui réside souvent dans ce secteur nous fait encore découvrir un Summolaco 2003 (cave des Dolomites). C'est la version riserva qu'il nous a réservé. Ce vin de cabernet est bien concentré avec ses fruits rouges. Il est souple et le boisé est correctement intégré.

On ne peut pas en dire autant du Fojaneghe 2003: A mon gout son boisé écrase tout sur son passage; peut-etre une garde supplémentaire aurait raison de ce fougueux boisé. En tout cas, il a la préférence de ces dames...


Repost 0
3 juillet 2009 5 03 /07 /juillet /2009 06:59
On s'imagine toujours le Beaujolais Village comme un vin dénué de complexité...Voilà que ce Clos du Perpetuant 2006 de chez Curial (la dénomination Château Prety n'est là que pour l'export vers les States car nos amis aiment à lire "Château" sur l'étiquette d'un vin français) vient démontrer que l'on peut faire du costaud en appellation BV.

Outre une bouteille lourde, ce vin laisse apparaître des notes poivrées en finale typique du millésime mais surtout d'un terroir spécifique.



Le second vin est un Cabernet Fuggè. Mes connaissances en vin italien sont très limitées. Pierre a ramené cette bouteille de chez G.POLI. Un millésime 1999 qui présente un disque d'évolution typique. En bouche, c'est un étonnant sureau qui ressort, et fait office de note tertiaire atypique majeure. Le vin est harmonieux et vraiment très agréable à boire. Il est loin d'être standard et c'est tout le bonheur de cette découverte pour moi malgré un élevage en barrique qui n'a donc été que bénéfique.

Il existe donc de  belles pépites dans les Dolomites !
Repost 0
1 juillet 2009 3 01 /07 /juillet /2009 22:07
Séduisante étiquette pour ce cru qui fait partie de la sélection de vin-malin.com. Du domaine Cheze, ce Saint-Joseph 2006 Ro Rée nécessite une aération conséquente. Rien qu'en une heure de temps, il passe du stade de très fermé à un vin marqué par l'élevage mais aussi par une matière réelle, dense sur les petits fruits rouges et les épices. Un vin relativement standard qui aura sans doute ses affiniados.

Ce vin est disponible sur vin-malin.com.
Repost 0