Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 mars 2009 1 02 /03 /mars /2009 21:29
Voici un lien versla carte des vins de l'atelier du sommelier, un restaurant proche de chez moi:

http://www.atelierdusommelier.com/images/as_vins_sur_place.pdf


Repost 0
Published by Philton - dans Restaurants etc.
commenter cet article
1 mars 2009 7 01 /03 /mars /2009 17:54
Lorsqu'on évoque la Savoie, on pense essentiellement aux montagnes, aux sports d'hiver, aux lacs, à la fondue & raclette et accessoirement à l'Apremont !

Pourtant, la région est riche de vrais vins à condition de chercher un peu (comme partout d'ailleurs).

Comme j'étais en vacances, je n'ai pas pris de notes détaillées sur chaque cru, mais je vous fait part d'une synthèse sur les différents cépages dégustés:



En résumé, des quelques bouteilles bues et sélectionnées malheureusement essentiellement sur des critères financiers (partant du principe que plus c'est cher mieux c'est) nous avons pu boire un Pinot noir sympathique et sans histoire. Le Gamay était, à l'image de son cépage, bien fruité.
Mon préféré restait une Mondeuse de chez Perrier à la fois fruitée et bien construite.

En blanc, l'Apremont était déjà connu. Le chignin bu était relativement doux et me faisait un peu penser à notre ex-tokay.

Enfin, la roussette était le vin le plus complexe bu avec de belles notes d'agrumes.

Note! La photo plus haut comporte deux intrus :)
Repost 0
28 février 2009 6 28 /02 /février /2009 18:08
La Savoie, c'est un peu l'autre pays du vin ! J'y suis allé pour skier, mais j'ai découvert quelques crus bien sympathique au détour d'un restaurant où se trouvait également un vigneron de Vouvray.

Je posterai quelques photos et commentaires d'ici peu.

A bientôt !
Repost 0
14 février 2009 6 14 /02 /février /2009 17:29
Lors de ce dîner gastronomique, nous avons pu, avec le foie gras poêlé et son sel de mangue boire un Mercurey 1er cru de chez Olivier Raquillet., 2006: Nez exceptionnel de complexité où domine le beurré, bouche à la belle acidité mais une finale un poil courte surtout avec la mangue et le foie gras qui réclamait peut être un peu plus de volume. Qu'importe, le bar de ligne qui suit s'en accomode mieux ! Il va sans doute encore évoluer.

Un 100% Sauvignon de Loire suit en 2006 toujours de chez JF MERIEU: tout en finesse et bien agréable !

Nous terminons par un Givry 1er cru, 2003 de chez Parize en magnum: un vin plaisir tout en fruits rouges, fondu et plein parfait avec l'agneau du Quercy et sa crème d'échalotte.


Repost 0
14 février 2009 6 14 /02 /février /2009 17:26
On voulait l'avait dit, c'est le dérèglement climatique...Voilà qu'il neige en hiver en Alsace !



Bon à part cela, voici le retour du Salon des vignerons indépendants de Strasbourg où Christian s'est dévoué pour me ramener:

Châteauneuf du Pape, Boisrenard 2007, Gaillac ROTIER, Renaissance 2004 en rouge et 2006 sec et liquoreux pour le blanc...A déguster dans quelques temps !
Repost 0
8 février 2009 7 08 /02 /février /2009 19:13
1997, année "sucrée" s'il en est...Ce Tokay, j'en attendais beaucoup...La robe est discrètement dorée, le nez est sur les agrumes et les fruits jaunes.

En bouche, l'attaque est calme, le vin est rond, sphérique. Calme plat comme sur un atoll. Pas de relief, rien ne dépasse. L'expression reste sur ces fruits jaunes. Tout est calme  doucereux, sucreux. Je suis désorienté. Il n'est pas mauvais, il se boit, le sucre est là, il ne fait même pas ses 12 ans... Il est sans âge.

              
Repost 0
8 février 2009 7 08 /02 /février /2009 10:35
A la belle robe dorée, succède un nez très beurré. Ce beurré ne nous quitte pas en bouche. Les arômes floraux et fruités se mêlent avec de la noisette, de l'aubépine dans un tourbillon de saveurs appréciées. Bu, il y a deux ans, je constate que ce vin s'est bonifié avec le temps. C'était le coup de coeur de la soirée.

A noter que les traces rouges sur la bouteille qui semblent décoratives, en fait sont des éclaboussures d'un Cahors 1998 qui s'était brisé au sol. Mais finalement, c'est presque joli ! C'est sans doute une belle illustration de la théorie du chaos.
Repost 0
8 février 2009 7 08 /02 /février /2009 10:31
Ce vin sarde découvert il y a plus de 10 ans maintenant me procure toujours autant de plaisir. La cave Sella&Mosca est sans doute l'une des plus importantes de Sardaigne. Peu importe: j'aime ce mélange de cannonau et de cabernet sauvignon. La cerise noire s'y exprime de manière intense pour un vin tout en douceur et solaire. Et il a encore un potentiel de garde !

Quelques verres de la dégustation de hier soir, déjà lavés ! Merci à mon épouse pour son excellent rendement !:)
Repost 0
8 février 2009 7 08 /02 /février /2009 10:28
Offert par Super Pingouin, nous redécouvrons ce cru carafé 4 heures au fruité franc matiné de garrigues. Il accompagne un délicieux magret de canard au cide et purée de céleri. Un vin au prix étudié qui est d'ailleurs subventionné par la communauté de communes du coin.

Repost 0
7 février 2009 6 07 /02 /février /2009 08:14
Presque par instinct, je vais immédiatement dénicher un Chateauneuf du Pape, un Cahors ou un Rousillon dans ma cave.

Je voulais bien goûter un Bourgogne, mais leur légèreté ne va pas aller de pair avec la force du magret.

De même, je vais opter plutôt pour un vin jeune (entre 2 et 5 ans).

J'apprends incidemment qu'il sera saucé avec une préparation à base de cidre artisanal. Cela pourrait bien changer la donne. Cidre ? Blanc ? Finalement, on restera sur un rouge "sudien". Voir plus haut !
Repost 0