Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 avril 2009 7 19 /04 /avril /2009 20:39
Le bouchon faisait un peu peur car il était entièrement imbibé mais il faut avouer que ce Riojas Campillon 1993 était très bien encore tout en puissance avec un nez sur le jus de viande et une bouche giboyeuse.
Repost 0
13 avril 2009 1 13 /04 /avril /2009 20:55
Voici encore quelques crus bus à l'occasion de Pâques.



Meursault Les Grands Charrons, Lejeune, 2007 :
Incontestablement jeune, ce Meursault est déjà bien nerveux avec une belle acidité, un bois intégré et des notes florales enivrantes.

Bourgogne Aligoté, Blondeau-Danne, 2003: Etonnament vaillant, ce simple aligoté ne s'en laisse pas compter même si un boisé semble présent.


Saint-Joseph, 2004, Domaine RICHARD:  Tout part avec une robe marquée par une évolution réelle, un nez puissant, de la fraise de l'épice puis soudain le liège m'assiège !

Joyeuses Pâques à tous !

Repost 0
13 avril 2009 1 13 /04 /avril /2009 08:04
Jura- Arbois – Domaine Rolet 1998 : Ce vin, mélange de savagnin et de chardonnay, est reconnaissable tout de suite. Très sec, le temps n’a guère de prise sur lui. Il développe ce mélange de noix, avec un nez intense et une robe or soutenu. Parfait avec une cassolette d’escargots.



Madiran – Montus 1998 : De couleur rubis, ce vin semble encore sur sa réserve malgré un peu de réglisse et de poivre. Il est vis mais aussi âpre et ne fait pas du tout son âge ! S’est-il refermé ?


Alsace - Riesling 2007 Cuvée Particulière - M. GOETTELMANN - CHATENOIS :
Si la couleur reste classique, le titre de cuvée particulière n'est pas usurpé. C'est en effet un nez intense qu'ofre ce Riesling que je trouve alcooleux. Et à juste raison quand je constate que l'étiquette annonce 14,5°C. On est loin du riesling classique de la maison droit comme un i. Ici, tout est en rondeur en poire et clémentine. Le vin est en fait issu de baies récoltées plus tardivement ce qui explique son côté doux. L'acidité semble quelque peu faire défaut, mais cela peut être encore trompeur. Le vin vient juste d'être mis en bouteille et il doit encore se faire. Un bon rapport qualité/Prix à 5,70euros.

Repost 0
5 avril 2009 7 05 /04 /avril /2009 09:52
Le sommet de l'OTAN est terminé. En contrebas de chez moi, une file ininterrompue de camionnettes de CRS chemine vers son QG...Soit environ 500 gendarmes et CRS.

Et voilà que je dégote dans ma cave une bouteille aux couleurs de nombreux drapeaux dont celui des Etats-Unis d'Amérique.

C'est l'occasion de goûter ce Riesling 2002 Cuvée de la Libération - Cave de Kientzheim-Kaysersberg.

Sa couleur est d'un jaune appuyé. Au nez, on découvre du citrus. En bouche, l'attaque est belle avec le citron vert qui domine un peu d'hydrocarbure et de silex mêlé mais surtout le pétrole. Ce vin est étonnament gras. On sent le côté un peu "vieux" qui ressort avec le pétrole. C'est vraiment intéressant, je ne m'attendais pas à un vin aussi bon, ce n'est même pas un GC mais tout de même une cuvée particulière ?

Seule la finale peut décevoir car elle n'est pas en rapport avec l'attaque épique et le beau citron-citron vert ! Mais ne boudons pas notre plaisir, c'était un vin très agréable avec la salade de pissenlit et les pâtés en croûte !

Repost 0
4 avril 2009 6 04 /04 /avril /2009 18:41
Inaugurée avec le Clos de la Truffière  - Domaine du Deffends 2006, elle s'est révélée diablement efficace :)

Repost 0
4 avril 2009 6 04 /04 /avril /2009 18:01
Ce vin varois m'a été conseillé par un LPVien. Il était présent au salon du Rotary à Colmar. L'étiquette sobre montre toute la modernité qui se retrouve dans la bouteille (lourde): 14% pour un vin alcooleux, volumineux aux fruits rouges murs, aux notes de truffes bien sûr et ce qui marque c'est sa plénitude et ses tannins très fins qui laissent à croire qu'il peut encore gagner les trois prochaines années. J'ai été séduit par ce domaine du Deffends, pour un côteaux du Varois.

Le blanc qui est VDP et non un AOC contrairement au rouge sera dégusté sous peu !
Repost 0
4 avril 2009 6 04 /04 /avril /2009 17:59
En sortant d'un restaurant il y a peu, je tombe sur une tablée de quatre personnes qui alignaient cinq bouteilles vides sur leur table. Les étiquettes m'interpellent de suite et pour cause: Angélus, Latour et Smith Haut Laffite (1993) sont de la partie...Il remarque mon regard et me lance "eh oui ! Ce sont des vins de crise".

Voilà une anecdote qui peut légèrement positiver la situation ou creuser l'écart: pendant que certains trinquent en perdant leur emploi, d'autres trinquent...au Latour...
Repost 0
2 avril 2009 4 02 /04 /avril /2009 20:12
Voilà un Riesling qui concilie fraicheur, droiture et générosité ! On a vraiment bien aimé ce Riesling en ce difficile millésime 2006 - Adam d'Amerschwihr.
Repost 0
Published by Philton - dans Restaurants etc.
commenter cet article
1 avril 2009 3 01 /04 /avril /2009 20:55
Un vin à la robe sombre et au nez discret. La bouche démontre l'adresse de Ph.DOURTHE & Cie a fondre le bois dans le fruit avec habileté pour un vin souple aux tannins discrets. Un vin bon, facile à boire mais sans très grand caractère, en définitive.
Repost 0
Published by Philton - dans Restaurants etc.
commenter cet article
30 mars 2009 1 30 /03 /mars /2009 21:28


Et voici le dessert dont le chocolat dominant s'accorde à merveille avec le Drollas !
Repost 0
Published by Philton - dans Restaurants etc.
commenter cet article