Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 janvier 2009 7 25 /01 /janvier /2009 21:12

Il a tout pour plaire, ce Listrac Saransot Dupré 2001: Sa couleur sombre, son nez explosif et son palais fruité mûr jusqu'à plus soif: un vrai ciel de 14 juillet ! Et tant de douceur sur la finale, très facile à boire, trop facile ?

Repost 0
25 janvier 2009 7 25 /01 /janvier /2009 21:07
Ce Pinot Noir Clos Saint Landelin (Grand Cru Vorbourg) 2000 de chez Muré est atypique à plus d'un titre...Sa couleur présente déjà des traces d'évolution avec un nez très complexe qui va de la réglisse au moka en passant par toute une belle palette digne d'un bon Bourgogne !

En bouche, le constat est plus que plaisant, de la puissance, de la finesse, des fruits rouges ...C'est bien sauf la finale qui est asséchante.

Un très bon vin cependant mais qui se paie au prix fort: 35€ à l'époque. A ce tarif, il est sans doute possible de s'offrir autre chose en Bourgogne ?

Repost 0
24 janvier 2009 6 24 /01 /janvier /2009 17:25
Ce Pinot Blanc 1997 de Bernhard Reibel - Châtenois présente une couleur très vieil or, qui laisse augurer ce qui se confirme en bouche: une légère oxydation mais des fruits blancs type poire très présents avec une grosse teneur en alcool...1997 à Châtenois a produit des vins de ce type. On se souvient notamment du GOETTELMANN Tokay 1997 !

Un vin charpenté et plaisant qui est à boire.
Repost 0
22 janvier 2009 4 22 /01 /janvier /2009 20:47
Une grippe bien vilaine et maintenant une jolie rhynopharyngite ruinent toute tentative de dégustation...Il faut donc être patient !

POur patienter, voilà une photo d'un cru bu il y a quelques temps :



J'aime ce Riesling pour son côté très sec, sa minéralité sans concession.
Repost 0
14 janvier 2009 3 14 /01 /janvier /2009 21:09
Ce Gewurz 1996 de la cave KK (aujourd'hui Anne Boecklin) dune couleur désormais ambré, le vin coule doucement dans le verre révélant déjà son gras et sa matière. Pourtant le temps a apporté une légère oxydation au vin qui laisse encore apparaître de belles notes de fruits exotiques et de rôtis. Mais il faut le boire.
Repost 0
11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 09:21
Belle couleur dorée pour ce pinot gris peu expressif (peut être un peu trop frais?). Puis la dégustation dévoile un vin de belle vinification avec un fruité important entre agrumes et fruits jaunes (type abricot, mirabelle), sans doute des notes florales...Il a une petite pointe d'acidité finale très agréable et de manière générale, ce côté domine et je le trouve très plaisant.


Pinot Gris 2004 "Marnes & Calcaires", caves de Turckheim.
Repost 0
11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 09:17
Merci à Christian pour l'invitation à l'issue des voeux du maire !

Voici ce Gewurztraminer ZIMMERMANN d'Orschwiller 2003: d'un style très classique un peu à l'ancienne, le milieu de bouche est enveloppant de litchee, c'est impressionnant.

L'autre Gewurztraminer MISCHLER, Bennwihr, Vendanges Tardives 1994, a malheureusement un défaut de style "goût de médicament"...

Repost 0
11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 09:05
Joli nom pour ce Gewurz de Beblenheim expressif à l'oeil, au nez et en bouche. On l'apprécie avec une matière bien concentrée. Sphérique, il reste malgré tout bien équilibré. Ce vin m'a vraiment bien plu.
Repost 0
10 janvier 2009 6 10 /01 /janvier /2009 15:00
En biodynamie et bio tout court, JOsmeyer propose ici une belle démonstration du Riesling sec.

De cette robe jaune claire, on découvre un nez discret et pour cause: c'est en bouche que vous parle une minéralité construite sur une rigueur monumentale et verticale, sans céder un seul millimètre ! Silex, quand tu nous tiens ! Un beau vin pour peu qu'on les aime campé comme la flèche de la cathédrale de Strasbourg ! Mais on ne fera pas une grimace de gargouille en le dégustant.

Repost 0
10 janvier 2009 6 10 /01 /janvier /2009 14:59
Eh bien voilà un Riesling un tantinet sucraillon et quoi d'autre ? Pas grand chose...Circulez !
Repost 0