Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 août 2008 7 03 /08 /août /2008 12:43

Au châlet, qu’il fait bon goûter quelques crus : 2 août 2008.

Nous voici arrivés "Au châlet, au terme de quelques lacets qui nous ont mis en appétit".


En altitude la végétation est plus luxuriante. Ah le grand air ! Les enfants caracolent. Sandra & Régis nous ont rejoints et apportent avec eux une belle côte de bœuf charolaise. Les braises du barbecue dégagent une chaleur considérable…A table !

Château MYLORD, Large, Bordeaux Supérieur 2000

 

 : Un nez prometteur de cerise pour cet achat chateauonline.fr qui remonte maintenant à l’époque du franc français. Malheureusement en bouche, tout s’effondre : le bouchon est sans doute en cause…Mon épouse docteur es bouchon édicte le verdict, sans appel. Elle a raison.

Gewurztraminer, Mischler, Bennwihr, 1992

 

 : Un millésime difficile en Alsace. Peu importe, on tente le coup : une belle couleur or et un nez sympathique laisse espérer le meilleur mais la déception est une nouvelle fois au rendez-vous le vin n’a pas de défaut majeur mais il est quelque peu aqueux manque de puissance, et s’envole rapidement avec une acidité relativement présente. On peut néanmoins le boire, mais sans plus. 7/20

 

Château Pibian Lestret, Margaux, 1999

 

 : Un nez plaisant, vif sur la groseille et les fruits rouges en général. La couleur est encore bien foncée et en bouche enfin c’est du plaisir : le milieu de bouche est très fruité avec de belles notes de cuir. Il est doux comme un Margaux peut l’être. Un vin très plaisant qui sied à la belle côte charolaise en cette belle et douce journée d’août qui affiche au plus 23°C. 15/20.

 

Château MYLORD, Large, Bordeaux Supérieur, 2000

 

 : Deuxième bouteille, le bouchon est bien atteint. Je m’interroge sur leur qualité…Et là, il se révèle dans toute sa splendeur et offre un vrai bon rapport qualité/prix, comme l’on dit ! Sa robe est encore sombre et les tannins sont encore bien présents mais soutiennent les épices de ce vin corsé et néanmoins fondu car je me souviens de la première bouteille ouverte en 2001 ou 2003 à Roquebrune Cap Martin où les tannins étaient encore conséquents. Là, il est vraiment bien. 13/20.

Partager cet article

Repost 0
Published by Philton - dans Restaurants etc.
commenter cet article

commentaires

fil 08/08/2008 10:04

ET fini hier au soir, après quelques jours d'aération, il est totalement fondu et encore meilleur ! Très agréable: 15/20.