Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 novembre 2015 7 15 /11 /novembre /2015 08:31
chateau livenne 2007.Blaye.

Un v​in d'une très belle expression olfactive. L'éclosion des arômes en bouche et superbe. Très gagne concentration de fruits rouges. Puissance. Fraîcheur tannins encore bien là . Garde de 5 ans. A découvrir.

Repost 0
Published by Philton
commenter cet article
11 octobre 2015 7 11 /10 /octobre /2015 18:41
Bordeaux, Château de Trousse, 2003

Ce "petit" Bordeaux est fort sympathique. Le nez est assez expressif sur les fruits rouges. On trouve déjà une belle présence tertiaire mais sans plus. En bouche, il y a un peu d'acidité qui nuit à l'équilibre malgré une conservation formidable et la présence massive de notes de fraise. Il est bien à boire maintenant, sur sa fin de vie même s'il y a peu de tertiaire. Petit coucou à Krys, avec qui nous avions fait nos premières armes avec ce cru.

La crème de truffe blanche n'a pas été mangé avec, mais avant.

Repost 0
Published by Philton
commenter cet article
4 octobre 2015 7 04 /10 /octobre /2015 18:05
2015 en Alsace: un millésime d'anthologie !

Les baies encore sur pieds sur les hauteurs du Hahnenberg (Châtenois, Kintzheim, Bas-Rhin) laissent prévoir des taux de sucre rarement vus et une perfection organoleptique peu commune. Les VT et SGN pour 2015 promettent en Gewurztraminer d'atteindre des sommets !

Repost 0
Published by Philton
commenter cet article
4 octobre 2015 7 04 /10 /octobre /2015 18:02
vin corse
vin corse

Ce vin corse concentre toute la puissance du soleil de cet Ile. Un vin alcooleux donc, sans doute mais aussi avec une belle palette aromatique et une générosité qui n'a égale que sa rondeur et sa jeunesse pleine de vigueur ! Incontestablement une belle quille pour qui aime les vins virils !

Repost 0
Published by Philton
commenter cet article
4 octobre 2015 7 04 /10 /octobre /2015 17:59

Que tirer comme leçon du "scandale" VW ? D'abord que l'informatique permet facilement de truquer tout et n'importe quoi. Ensuite que tout est relatif et à mon avis qu'un moment donné, un règlement de compte a eu lieu. Mais aussi et surtout que le tsunami médiatique et donc des réseaux sociaux est largement surdimensionné par rapport à la réalité de la gravité de ce non-évènement. Ce qui est plus triste c'est que finalement, le moteur qui est le cœur d'une voiture est le même dans une VW, SKODA que dans une AUDI vendu 20% plus chère ! N'Est-ce pas ici que réside le véritable scandale ? Je vous tiendrais au courant de l'évolution de la situation !

Repost 0
Published by Philton
commenter cet article
20 septembre 2015 7 20 /09 /septembre /2015 18:22
Riesling Grand Cru Furtenturm, 1994, A.Boecklin

La robe est bien foncée, le nez clairement sur les notes therpéniques. Cela en dérange certains et pourtant c'est la vraie caractéristique du terroir avec les 23 ans de ce vin: il fleure bon le pétrole; on aime...ou pas !

Repost 0
Published by Philton
commenter cet article
20 septembre 2015 7 20 /09 /septembre /2015 18:17
Bourgogne, Montagny 1er Cru, Les Coeres, 2003, Feuillat-Juillot

La robe reste relativement discrète pour ce 2003 ainsi que le nez qui fleure néanmoins bon les attributs classiques d'un Bourgogne. En bouche, c'est le côté salin qui domine avec des notes vanillées, de fruits jaunes et lactiques. Un Bourgogne correct.

Repost 0
Published by Philton
commenter cet article
20 septembre 2015 7 20 /09 /septembre /2015 11:20
Jean-Luc Colombo, La Violette, Syrah 2006

Ce vin de pays est une création de l'ancien journaliste vinique. Le vin s'est à peine calmé avec les années...Sa robe reste compacte et sombre. Son nez est généreux et typique de la Syrah. En bouche, c'est un peu alcooleux, mais c'est buvable avec des notes puissantes de fruits noirs. A garder encore 5 ans.

Repost 0
Published by Philton
commenter cet article
20 septembre 2015 7 20 /09 /septembre /2015 11:11
Bourgogne, Meursault 1er Cru, 2001, Blondeau-Danne

Et plus précisément Meursault 1er Cru 2001 La PIèce sous le Bois: Pourquoi ? Car les vignes sont protégés par un bois qui domine la parcelle...Le vin est d'une belle couleur jaune prononcée, le bouchon est en parfait état. Le nez est très expressif avec des notes de silex, de vanille légère qui témoigne encore de traces de l'élevage en barrique. Un peu de beurré et voilà qu'en bouche on se retrouve avec un cru généreux minéral et avec des notes d'agrumes. Very Bourgogne !

Repost 0
Published by Philton
commenter cet article
22 août 2015 6 22 /08 /août /2015 10:47
Auberge Melkerhof: Gouteux et authentique

Perchée à quelque 620 mètres d'altitude, l'auberge du Merkelhof domine la plaine de Ribeauvillé et de belle manière: cette auberge cossue tout de bois vêtue déborde de fleurs et de décorations insolites de toute part. Quel meilleur accueil espérer ?

Je démarre par une crème d'escargots absolument délicieuse: le gout, le gout rien que le gout et toujours le gout ! Que dire de plus, c'est délicieux. Pendant que rame la pauvre serveuse quasi solitaire et aussi expérimentée qu'un esquimau lâché au beau milieu du Sahara, nous nous réjouissons d'un pâté en croute et ses crudités comme j'en ai rarement mangé: quelle qualité, les viandes sont belles, les crudités ont un gout extraordinaire ! Comment transcender un plat aussi simple par la qualité des produits ! "Fait maison" ? Ah, on aurait eu du mal à croire que cela vient du Métro...

Le Bar poëlé et sa sauce au Riesling est de belle qualité si on laisse passer la sauce qui ne sent pas vraiment le Riesling...Mais la petite purée de betteraves est fort sympathique.

Le dessert, une tarte aux myrtilles, est assurément maison aussi pour une seule et bonne raison: son goût authentique.

En conclusion, si on omet la serveuse qui fait ce qu'elle peut avec le sourire, malgré la masse de travail qu'elle doit assumer, cet établissement aura de quoi vous réjouir car il place un nouveau standard en matière de qualité des plats !

Merci à Thomas Boeckel (goutez ses bons vins !) pour la demande: C'est à THANNENKIRCH (Haut-Rhin), au lieu-dit Melkerhof (GPS).

Auberge Melkerhof: Gouteux et authentique
Repost 0
Published by Philton
commenter cet article