Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 janvier 2009 6 03 /01 /janvier /2009 21:18
Invité chez Régis & Sandra, nous goûtons un Quart de Chaume, 2005, Domaine Gaudard très agréable: Il est plus équilibré que le Bise, bien moins lourd et aux notes d'oranges nuancées. Les circonstances de dégustation ne sont malheureusement pas optimales et je ne peux pas en dire beaucoup plus. Mais il a réellement une belle matière et nous satisfait pleinement. Je ne mets pas la photo car elle est ratée :)

Repost 0
3 janvier 2009 6 03 /01 /janvier /2009 14:47
Il reste une foie gras entier de canard qui a survécu à la période pleine des fêtes. L'occasion de terminer ce Jurançon Château Jolys, cuvée Jean, Les Trilles, 1999. D'une couleur vieil or, son nez est plein de tendresse comme du reste la bouche dont l'orange amère, l'écorce et tout une déclinaison sur la clémentine/mandarine nous laisse heureux car d'un bel équilibre jusqu'à la finale. Un bon Jurançon.

Repost 0
3 janvier 2009 6 03 /01 /janvier /2009 10:22
Mon frère m'offre une drôle de bouteille "private preserve", procédé suisse (sans doute un gage de sérieux !) qui permet d'injecter une dose d'azote dans le vin déjà ouvert afin de parer à son oxydation...

Cela marche aussi pour les eaux-de-vie (sic).

Quelqu'un connaît ce système ?

Je pense que cela peut marcher surtout que c'est commercialisé en France par un caviste alsacien.
Repost 0
Published by Philton
commenter cet article
2 janvier 2009 5 02 /01 /janvier /2009 21:20

L'accord avec un blanc peut sembler évident. La présence de la truffe est plaisante dans ce produit laitier.

Le vieux Gouda était aussi fort sympathique.

Et voilà une photo de cet extraordinaire foie gras d'oie fermier:



Mention pour le crémant Prestige de Bestheim: Fines bulles, mousse persistante, nez délicat tout comme le vin qui est tout en finesse et délicatesse. La finale est agréablement acidulée et d'une belle longueur. Un très bon crémant d'Alsace au niveau de quelques champagne !

 



Repost 0
2 janvier 2009 5 02 /01 /janvier /2009 20:11





Eh non ! Je ne vais pas dénigrer cette association. Aujourd'hui, le Landerneau estime que ce mariage est contre-nature. Je rentre de grands moments passés avec un foie gras entier d'oie nature (à peine un peu de sel et de poivre du Sichuan) qui venait d'une ferme et avec un goût absolument délicieux et une texture parfaite. Marié à un Sauternes Lamothe Guignard 1997, 2ème cru classé, il est grandiose ! Le gras du vin et ses notes roties, le soyeux du liquoreux épouse et accompagne ce très bon foie gras.


Nous dégustons plus tard un Jurançon domaine Jolys, cuvée Jean 1999, c'est assez à son désavantage. Pourtant il est bien fait moins liquoreux, plus sur des notes d'agrumes. Mais je reste sur mon Sauternes pour le coup.

Repost 0
30 décembre 2008 2 30 /12 /décembre /2008 19:09

  B O N N E        A N N E E    2 0 0 9 !



Je vous souhaite une excellente année 2009, placée sous le signe de tous vos succès,  de joies et évidemment de découvertes oeno-viticoles les plus nombreuses possibles. !

Je vous réitère mes remerciements pour votre fidélité et vous dit à l'année prochaine pour l'an 9, l'an 2009 !


Repost 0
30 décembre 2008 2 30 /12 /décembre /2008 19:07
Dégorgé, le 4.1.2007, ce crémant offre une belle structure de bulles et un nez brioché plaisant. Le vin est bien construit aux bulles fines et cohérentes. Il n'est pas extra brut mais se comporte parfaitement avec un apéritif et même un plat. C'est un excellent crémant !

La version rosé, premier cru, du champagne Waris Larmandier est agréable à boire: bulles fines, toujours, notes de framboises légères, vin sec.
Repost 0
30 décembre 2008 2 30 /12 /décembre /2008 18:27
M'autorisez-vous encore un petit écart ?

Merci, c'est pour la bonne cause: celle de ce COGNAC de BOUJU, EXTRA.  EXTRA est une mention pour désigner cet alcool. Elle est supérieure à "XO". Et bien il est EXTRA, en effet, ce cognac tout à son aise avec sa belle couleur de rouille, il est si fin et en même temps puissant au nez et plutôt très doux en bouche avec tant d'arômes fondus. Un vrai dessert à lui tout seul.

Repost 0
30 décembre 2008 2 30 /12 /décembre /2008 18:20
Un 100% Sauvignon COURJEAUX LES SOUCHES 2005 plaisant avec son côté un peu crayeux, ses fleurs blanches, ses agrumes et sa finale néanmoins légère ont permis à ce vin de répondre à cette belle pièce de saumon et sa sauce délicate.


Quant au Haut-Médoc CARTUJAC 2000, Cru Paysan, c'est vraiment un Bordeaux comme on en faisait dans le temps d'avant Parker et M. ROLLAND avec un nez de cassis dominant, des fruits rouges vivants et une finales empyreumatique. Quelle vie, quel bonheur dans ce vin ! J'étais séduit. Notons que la mention Cru Paysan a été interdite par l'Union Européenne. Encore une sage décision ! :( Mais le vigneron a trouvé la parade en détournant le nom. Heureusement.
Repost 0
30 décembre 2008 2 30 /12 /décembre /2008 17:54
Pas trop de blanc dehors en cette période de fête ! Qu'à cela ne tienne, nous en avons en bouteille, alors profitons-en...


Voilà ce Meursault 1er Cru, Blondeau-Danne, 2001 dont le beurré et le bois ont laissé leur place à la minéralité et aux agrumes. Si on excepte une finale un peu déséquilibrée en raison d'une acidité exacerbée; c'était pas mal !


Tandis que suit un Chassagne-Montrachet 1er Cru "Clos Saint-Jean" 2002, domaine Parigot: je n'ai pas la possibilité de le goûter plus avant...Si quelqu'un le connaît je suis preneur d'infos !

Repost 0