Samedi 22 novembre 6 22 /11 /Nov 16:31

La bouteille de ce second vin du Château Fontesteau, Messire de Fontesteau,Haut-Médoc, 2002 a belle allure: lourde et à l'étiquette raffinée, le bouchon n'est pas en reste.

 

Le nez est sur le fruit noir, le cuir et il est bon, classique, un poil faible quand même, mais c'est un 2002. Il se boit.

 

 

Nous sacrifions également à la tradition du Beaujolais Nouveau en évitant Duboeuf...C'est fait et le saucisson était label rouge :)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Evoquons encore ce rouge de Mittelbergheim (A.Wantz), 2006 où le bois souligne un fruité de peau de raisin. Simple et bien fait.

 

Un riesling Henri Hehrart 2006 (Ammerschwhir) a été débusqué dans la cave. Je ne sais plus d'où provient cette bouteille et si ce viticulteur est réel ? En tout cas l'étiquette fait très supermarché mais le nez est très agrumes comme l'attaque du duo citron-pamplemousse matinée de pierre à fusil, très tendu bien fait même si le milieu de bouche et la finale laisse un sentiment déceptif.

 

 

Par Philton - Publié dans : Dégustation de vin (avant Août 2009) - Communauté : Oenologie
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Recherche

Calendrier

Septembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés