Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mars 2008 7 02 /03 /mars /2008 21:16

Ce cru bourgeois (tiens, NOAILLAC vient de perdre l'appelation !) dans ce millésime peu encourageant pourrait bien faire fuir à toutes jambes !

Et pourtant servi étrangement sur un pot au feu, le vin est éclatant avec un nez puissant de sous-bois, de champignons, de renfermé et de cassis il se confirme en bouche avec une présence un peu évavise mais où le cassis sonne le tocsin avant que la cavalerie des notes tertiaires achèvent l'assaut d'un palais conquis par ses flaveurs de vieux Bordeaux comme je les aime tant. Dans un tel millésime, le vin est vraiment plaisant. Nous le finirons sur un camembert fermier, accord que j'adore particulièrement et qui ne me décevra pas.

Un vin qui mérite son 16/20 !

Partager cet article

Repost 0

commentaires